Pokerstars domine le marché italien des casinos sur le web en juin

juillet 12, 2018

Ce n’était pourtant qu’aux alentours de 2016 que le géant de l’industrie du poker a demandé sa part du gâteau sur le marché des casinos en ligne. Aujourd’hui, en 2018 nous sommes déjà, Pokerstars n’a pas perdu de temps pour montrer de quoi il était capable face à ses redoutables concurrents.

Selon les derniers chiffres de l’agence Agimeg, Pokerstars était en tête du classement des parts de marché des jeux de casino en ligne sur le marché italien en juin.

Ainsi, la marque Stars Group a conquis 9,5% du marché des casinos en ligne du pays et s’est classée en tête du classement pour le deuxième mois consécutif. C’est donc plus qu’une bonne nouvelle avec laquelle le groupe de Poker en ligne peut avoir de quoi être fier !

Mais rappelez-vous d’une chose. Pokerstars nous avait bien prévenus qu’il ne ferait pas juste de la figuration sur le marché des casinos en ligne. Non non, tellement d’argent ont été mis sur la table que le groupe va bien en faire profiter ! Et c’est déjà le cas en dominant son concurrent italien !

Ainsi, de l’autre côté, pour l’Italie, c’est une triste nouvelle à laquelle elle est confrontée. Et pourtant, en ce début d’année 2018, elle était partie sur des résultats très encourageants en ce qui concerne ses activités de paris sportifs notamment !

En effet, le marché réglementé des jeux d’argent en ligne en Italie a commencé l’année 2018 du bon pied, affichant des gains de paris sportifs à deux chiffres et établissant un nouveau record de casino en ligne.

Les chiffres compilés par l’agence de presse italienne Agimeg montrent un chiffre d’affaires total des paris sportifs terrestres et en ligne de 150,5 millions d’euros en janvier, en hausse de 15,5% d’une année sur l’autre. Cependant, la part en ligne de ce total a augmenté de 27,5 % à 60,8 millions d’euros, dépassant de loin la croissance de 8,7 % des paris de détail.

Mais depuis ce temps, le marché italien du poker en ligne est en train de traverser un mois difficile, avec des revenus de tournois en baisse de 1,1% à 8,7 millions d’euros, tandis que les cash games ont baissé de 9,4% à 6,7 millions d’euros.

Son puissant rival PokerStars, a, quant à lui, maintenu sa domination des deux verticales de poker, bien que sa part des tournois ait chuté de 10% d’une année sur l’autre à 64,4%, tandis que sa part des cash games a perdu sept points à 40,5%.

Comme vous pouvez l’imaginer, ce marché n’est jamais stable. Il y a toujours des fluctuations, qu’elles soient bonnes ou mauvaises qui touchent même les plus grands leaders de l’industrie du poker en ligne. Mais Pokerstars compte bien préserver sa première place dans le classement durant les mois à venir !